Remettre l’économie à sa place : 3 outils concrets pour le monde d’après

Pour commencer immédiatement à remettre l’économie à sa juste place, il existe trois outils, trois instruments économiques promus aujourd’hui par de plus en plus de gens, plus que jamais urgents et nécessaires pour initier le changement de paradigme nécessaire. Aujourd’hui les monnaies complémentaires :

Naomi Klein et Arundhati Roy sur le « monde d’après »

Conversation passionnante à bâtons rompus sur le monde post Covid, et en particulier sur le nécessaire New Deal Vert global à mettre en oeuvre suite à la pandémie, entre deux figures mondiales de l’engagement et écrivaines de talent, Naomi Klein et Arundhati Roy. Plus que jamais, la « femme est l’avenir de l’homme » pour l’avènement duLire la suite « Naomi Klein et Arundhati Roy sur le « monde d’après » »

Covid 19 et quartiers populaires : politiser la colère face aux violences policières

Le Coronavirus aura au moins eu un mérite, celui de rappeler la réalité des immenses fractures sociales et territoriales françaises. L’une de ces fractures, rendant ineffective la devise républicaine « liberté, Égalité, fraternité » pour toute une partie de la population française, est le sort subi par les habitants des quartiers populaires, qui s’est aggravé pendant le confinement.

Cause animale : entre la France et la Suisse, « nous n’avons pas les mêmes lobbies »

Il est grand de se poser la question de ce que l’on met dans notre assiette, et en particulier de la végétalisation accrue de notre alimentation, et surtout d’en débattre vraiment, à l’instar de la Suisse.

Des confinés très armés

Puisqu’en cette période inédite, de plus en plus de monde semble avoir à la bouche la nécessité de mettre en œuvre « le monde d’après », il faudrait peut-être commencer par cette question de la réduction drastique des armes, conventionnelles comme nucléaires, d’après le dernier rapport du Sipri :

La Suisse, l’autre pays du confinement

Depuis le 16 mars dernier, l’ensemble de la Suisse avait pris des mesures de confinement de la population. 16 mars-11 mai ? Le calendrier helvétique du Coronavirus semble très proche du français. Néanmoins les similitudes s’arrêtent aux aspects calendaires, tant l’approche de la gestion de cette crise sanitaire inédite s’avère différente entre les deux voisins.