Les compétitions internationales de football, des formats peu écologiques

Alors que l’enquête du média britannique The Guardian dénonce les conditions de travail inhumaines qu’ont subi les ouvriers immigrés au Qatar sur les chantiers des stades de la prochaine Coupe du Monde, que les rumeurs de boycott font rage ou encore que l’UEFA s’inquiète sur la possibilité d’accueillir des supporters pour l’Euro de cet été, un autre problème se pose : celui du coût écologique des compétitions internationales de football :

Selon plusieurs études, le bilan carbone d’une Coupe du Monde de football serait supérieur à 2,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Ces émissions de gaz à effet de serre sont générées notamment par la construction des divers stades, les déplacements en avions des équipes, staffs, supporters, les changements de pelouses naturelles ou artificielles ou encore la construction d’hôtels et de restaurants afin de loger tous ces gens. La Fédération Internationale de Football (FIFA) a d’ores-et-déjà réagi en organisant une compétition plus écologique. Les 12 stades de la dernière Coupe du Monde ont donc obtenu le « Certificat vert ». De plus, la fédération adhère au « Climate Neutral Now » de l’ONU. Cependant, la prochaine Coupe du Monde au Qatar devrait coûter très cher rien qu’en climatisation !

Un Euro 2020 dans plusieurs pays

L’Euro 2020, ou plutôt 2021, comporte 51 matchs qui auront lieu dans 12 pays différents. Ce qui signifie que des milliers de kilomètres en avion seront parcourus au-dessus du Vieux Continent. Pour l’eurodéputée écologiste au Parlement européen, Karima Delli, cette décision de l’UEFA est incompréhensible : « Cela relève du non-sens environnemental le plus total. On veut soi-disant montrer l’unité de l’Europe mais on oublie qu’il y a une urgence climatique. » Cependant, les organisateurs ont répondu aux doléances des écologistes en expliquant qu’un seul des 12 stades a été construit (Budapest) et que les grandes nations comme l’Espagne, l’Angleterre, les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Italie pourront jouer trois rencontres à domicile permettant de limiter le déplacement des supporters.

Une augmentation du nombre d’équipes à l’avenir

En 2016, la Coupe d’Europe est passée de 16 à 24 équipes et à l’avenir, la FIFA projette d’ajouter 16 équipes à la Coupe du Monde afin de se retrouver avec 48 nations. Une augmentation du nombre d’équipes entraînera l’augmentation prévisible du nombre de stades, d’hôtels et de vols d’avions. Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, l’a même reconnu : « Le monde du football ne fait pas beaucoup pour l’écologie. » Cependant, l’Euro 2024 laisse une lueur d’espoir. En effet, le tournoi aura lieu en Allemagne et le pays comporte d’excellentes infrastructures. De plus, l’organisation a expliqué que l’Euro 2020 est un Euro anniversaire et que ce format ne sera pas reconduit.

Ethan Fasnacht

Sources :

https://www.bilan.ch/economie/leuro-2020-dans-12-pays-une-catastrophe-ecologique

Publié par Benjamin Joyeux

Journaliste indépendant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :