Des confinés très armés

L’Agence France Presse (AFP) nous l’apprenait tôt ce matin (lundi 27 avril 2020) : le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) démontre que les dépenses militaires mondiales ont atteint un niveau historique en 2019. Les Etats-Unis restent largement les premiers en la matière, avec un budget annuel de 732 milliards de dollars pour 2019, soit 38% des dépenses sur l’ensemble de la planète, suivis par la Chine et l’Inde, avec respectivement 261 et 71,1 milliards de dollars de dépenses. Viennent ensuite la Russie et l’Arabie Saoudite, puis la France et plus étonnant l’Allemagne, dont les dépenses militaires ont augmenté de 10% en 2019, la classant au 7e rang.

En tout, les différents Etats de la planète ont dépensé 1917 milliards de dollars dans le domaine de l’armement en 2019, soit une progression de 3,6% sur un an. D’après M. Nan Tian, chercheur au Sipri interrogé par l’AFP : « les dépenses militaires ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de la Guerre Froide » en 1989.

1917 milliards de Dollars (1782 milliards d’Euros), chiffre à mettre en perspective avec celui-ci : 267 milliards de dollars. C’est la somme annuelle qui avait été calculée par différentes agences onusiennes en 2015 (FAO, Programme alimentaire mondial et Fonds international de l’agriculture), nécessaire à l’éradication de la faim dans le monde d’ici à 2030, soit 0,3% du PIB mondial[1].

Donc pour résumer, il aurait suffi de dépenser un peu plus de 14% de l’argent de l’année passée consacré aux armes pour éradiquer la faim dans le monde en 2019 ?!

Alors que nous sommes actuellement un peu plus de 3,5 milliards de personnes confinées dans le monde, presque la moitié de l’Humanité, pour résister au mieux à la pandémie de Coronavirus, on peut regarder ces chiffres avec une certaine consternation.

Face à un petit microbe échappé d’un marché de Wuhan (ou éventuellement d’un laboratoire, ça ne change rien au constat) et qui s’est propagé sur la planète, l’humanité n’a pas trouvé d’autres réponses que la solution très basique de s’enfermer et de limiter au maximum ses relations sociales, elle qui l’année écoulée a donc dépensé tous ces milliards en armement pour soi-disant se protéger. Pour se protéger de quoi en fait, d’elle-même ?

Cerise sur le gâteau, ce confinement généralisé est en train d’accentuer le problème de la faim, non seulement dans les pays du Sud (en Afrique, en Amérique Latine[2], en Inde[3]…), mais également sur nos territoires, dans nos quartiers populaires comme en Seine-Saint-Denis où les autorités redoutent de prochaines « émeutes de la faim »[4].   

Il serait donc peut-être temps pour l’humanité et celles et ceux qui la dirigent de revoir les priorités, entre les dépenses militaires et celles strictement nécessaires à sa survie comme l’alimentation, non ?

Petite note d’optimisme, le chercheur commentant le rapport du Sipri, fait valoir que la récession en cours entraînée par le Covid 19 et le confinement qu’il provoque va sans doute obliger les gouvernements à reconsidérer leurs dépenses militaires face à des secteurs comme la santé ou l’éducation. Un parallèle est à faire justement avec 1989, où les dépenses militaires étaient au plus haut avant que ne tombe le Mur de Berlin, mettant fin à la Guerre Froide et entraînant alors une baisse drastique durant quelques années des dépenses militaires, ce que l’on appela alors les « dividendes de la paix »[5]. Si l’on en croit le Sipri, cette pandémie pourrait peut-être provoquer de nouvelles « dividendes » … de la santé ? Sauf que M. Nan Tian explique ensuite que la baisse des dépenses militaires dans un contexte de crise ne dure jamais longtemps et qu’après une baisse possible ces deux ou trois prochaines années, on risque d’assister ensuite à une nouvelle hausse.

A cet égard, l’appel du Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres du 23 mars dernier à un cessez-le-feu mondial face au Covid 19 est particulièrement bienvenu (voir ci-dessous). Un appel insuffisamment relayé, si ce n’est par le Pape François. Emmanuel Macron fait quant à lui mine d’appuyer la démarche de M. Guterres auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU[6], lui le Président d’un pays en 6e position des dépenses militaires dans le monde et surtout 3e exportateur mondial d’armement[7]. En voilà un « en même temps » magnifique, grand écart qui doit particulièrement faire mal aux adducteurs. En même temps la mort et la vie ?

Puisqu’en cette période inédite, de plus en plus de monde semble avoir à la bouche la nécessité de mettre en œuvre « le monde d’après », il faudrait peut-être commencer par cette question de la réduction drastique des armes, conventionnelles comme nucléaires. Parce que confinés certes, mais très armés, et ça nous fait une belle jambe !


[1] Lire : https://www.latribune.fr/economie/international/267-milliards-de-dollars-pour-en-finir-avec-la-faim-dans-le-monde-491434.html

[2] Lire : https://www.liberation.fr/planete/2020/04/01/contre-la-faim-aucune-amende-n-empechera-les-gens-de-sortir_1783892

[3] Lire et écouter : https://www.franceculture.fr/economie/inde-le-confinement-le-plus-grand-brutal-et-risque-au-monde

[4] Lire : https://www.lefigaro.fr/social/seine-saint-denis-les-autorites-redoutent-des-emeutes-de-la-faim-20200425

[5] Par exemple en 1989, la France consacrait 3,4 % de son PIB à son budget militaire, taux descendu à 2,2 % en 2014.

[6] Lire : https://www.ladepeche.fr/2020/04/17/macron-au-front-pour-un-cessez-le-feu-mondial,8850599.php

[7] Lire : https://www.bfmtv.com/economie/exportations-d-armes-la-france-se-hisse-a-la-troisieme-place-mondiale-1871802.html

Publié par Benjamin Joyeux

Journaliste indépendant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :